Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
En bout de course

En bout de course

C'était hier, dans une fin d'après-midi étonnamment paisible, quand le soleil soudain a tapissé les façades ocrées d'un satin voilé de roux. Le quartier apaisé ronronnait, reprenant son souffle après les morsures d'un été particulièrement impitoyable....

Lire la suite

Le radeau

Le radeau

Le trafic n'a pas cessé depuis plusieurs jours maintenant. Zach et ses potes ne voient pas la file ininterrompue de voitures surchargées qui s'en vont prendre l'autoroute des vacances d'où ils se trouvent, mais ils les entendent, comme un gros bourdonnement...

Lire la suite

10 de der

10 de der

L'enfant Durand naquit un matin sombre de novembre, alors que les corneilles baillaient d'ennui sur les câbles électriques longeant le petit pavillon de banlieue et comme la maman avait rêvé d'éléphants la nuit précédant l'accouchement, on le nomma tout...

Lire la suite

Turquoise

Turquoise

La chambre de ses parents était "une chambre de printemps" selon l'expression de Louise. On y devinait toujours l'exquis et très léger parfum des petites fleurs pudiques cachées dans les sous bois mêlé à celui de la poudre de riz que la gamine saupoudrait...

Lire la suite

Rediff...

Rediff...

Une rediff, la télé ne s'en prive pas en période estivale, alors pourquoi pas moi, surtout que le sujet est d'actualité puisqu'il s'agit d'une étude hautement scientifique concernant ce que l'on appelle: LES NUISIBLES MIGRATEURS Alors ici attention! Il...

Lire la suite

Vacances à Trapellune

Vacances à Trapellune

Cette année là, c'était mon tour de choisir notre destination de vacances. Nous avions visité l'année précédente les châteaux de la Loire selon l'ardent désir de mon cher et tendre Louis-Philippe, l'année d'avant fut consacrée à Donald, notre fils, qui...

Lire la suite

Les Berne

Les Berne

Longtemps ils avaient cru que la tante Bernadette ne mourrait jamais, tant elle semblait immuable dans les impers beiges et les chaussures plates qu'elle affectionnait. En quarante ans, jamais elle ne changea d'allure, gardant cette silhouette allongée...

Lire la suite

Un monde merveilleux

Un monde merveilleux

Chaque année au printemps, réapparaissent mes petits gobemouches. Je les aime bien, entre autres parce que grâce à eux je n'ai pas de moustiques, illustration s'il en était besoin, que chaque être vivant a son utilité sur terre et que tout s'articule...

Lire la suite

La cour

La cour

C'est un coin de cour, boueux en hiver, tout gris de poussière en été. C'est un coin de cour où vient se blottir la misère des hommes et des bêtes Quand les néons de novembre pointent sur eux leurs faisceaux blafards, Sur les trottoirs luisants de pluies,...

Lire la suite

La chaise

La chaise

Ah, il est loin, le jour où j'ai rencontré Marcel au bal du 14 juillet! Le beau Marcel, qu'on disait pour rigoler. Tout fringant avec son teint déjà fleuri (rien que pour ça, tiens, j' aurais déjà dû me méfier) et sa moustache qui rebiquait vers le haut...

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>